Le produit NOM PRODUIT a été ajouté dans votre panier

La paix interieure

 

La méditation pour tous

Entre le travail, faire les courses, s’occuper des enfants, cuisiner, ranger la maison, la vie au quotidien n’est pas toujours facile. L’être humain se retrouve donc dans des situations de mal-être, de stress et  d’angoisse. Et bien sachez mesdames et messieurs que nous allons vous dévoiler une technique ancestrale mais pas moins efficace afin de remédier à ce problème de taille et il s’agit de la méditation.

Si par méditation vous vous imaginez un moine chaoline en position du lotus qui flotte dans les airs en prenant une position bizarroïde  avec ses mains, c’est que vous ne connaissez qu’un aspect parmi tant d’autre des pratiques de la méditation. Heureusement pour vous aujourd’hui nous vous livrons tous les secrets dont recèle la méditation.

 

Qu’est-ce que la méditation ?

La méditation est une voie directe et puissante pour lutter contre le stress, apaiser son flot de pensées parasites, diminuer les anxiétés, plonger en soi pour mieux se connaître, mettre  en conscience tous ces états ressources que nous possédons et surtout oublier…

Des études scientifiques ont démontrés que la méditation agissait sur la pression artèrielle la santé des cellules et le fait d’être moins sensible à la douleur. Elle aiderait également à rétablir et entretenir sur les fonctions du cerveau à travers l’influence du nombre d’interconnexions entre les neurones qu’il peut affaiblir ou carrément réduire, limitant ainsi l’échange d’informations et la création de nouvelles chaines neuronales. C’est aussi pour cela que beaucoup de centre gériatrie l’enseignent à leurs patients et aux enfants.

 

Les conseils pratiques de la méditation

Etre bien assis facilite une bonne respiration

Beaucoup de personnes quand elles commencent la méditation veulent absolument s’assoir dans la position des méditants zen ou des sâdhus Indou, en lotus. Mais ce type de posture ne se réalise pas (sauf dans de rares cas) du jour au lendemain, et n’est d’ailleurs pas forcément souhaitable si on ne possède pas auparavant une bonne souplesse articulaire, et un métabolisme sanguin en bon fonctionnement.  

N’oublions pas que pour parvenir à « se poser intérieurement », il ne faut pas avoir à lutter contre l’inconfort, source de digression mentale et d’émotion perturbatrices. Il faut donc dans un premier temps, faciliter la détente du corps avec :

  • Une colonne vertébrale droite mais non tendue (des coussins de méditation sont maintenant vendus pour s’adapter sur des chaises. Ce coussin est rembourré au niveau assise et maintien du dos. Il s’enlève et se place facilement et peut donc aussi s’emporter).
  • Une nuque qui restera souple durant toute la séance (vous pouvez aider votre nuque à se détendre en lui offrant un massage en appuyant avec vos pouces et en relâchant plusieurs fois. Choisissez une huile végétale dans laquelle seront ajoutées des huiles essentielles de pin sylvestre, d’eucalyptus citronné).


Ainsi, c’est donc toute la partie thoracique qui sera libre de fonctionner. La respiration n’étant pas gênée, l’action chimique de l’oxygène se fera librement et sans entrave.

Le son pour faciliter la mise en condition

Vous avez déjà certainement vu les cymbales de méditations tibétaines, les Tingsha ? Elles sont deux, rondes, relativement petites et sont reliées par une lanière en cuir, ce qui permet de les tenir et de les faire s’entrechoquer ensemble facilement. Le son dégagé est un peu perçant et c’est bien cela son intérêt puisqu’il agirait directement sur la glande pinéale. Ce son transperce vos pensées, votre rythme mental du moment et quand vous l’entendez, vous allez naturellement prêter attention à ce que vous vivez dans le présent. C’est donc une manière pratique pour faire un sas de passage entre activités humaines et retour sur un soin intériorisation !

Le lieu et l’ambiance propice à la méditation

Il ne s’agit pas ici de ressembler à, ou faire comme….Mais il est évident qu’il vous faut un lieu qui vous inspire. Pour certain ce sera un emplacement aménagé ans une pièce fonctionnelle comme la chambre à coucher ou le salon par exemple. Pour d’autres, une pièce totalement dédiée au bien-être. Du moment que vous prévoyez la place de vous assoir c’est ce qui compte.

On peut noter que le fait d’avoir un espace relativement vide visuellement est intéressant car cela peut vous aider à ne pas être attiré sur des détails qui pourraient vous distraire.

L’avantage est que par répétition de séance dans un même lieu, l’énergie de votre développement personnel s’installe, et que pour vous c’est votre coin de rendez-vous bien-être, et vous l’appréciez !

Donc personnalisez-le dans un premier temps, ensuite vous pourrez méditer en pleine foule sans être gêné.

Le rythme respiratoire, l’élément essentiel de la méditation

Comme le balancier d’une horloge, la respiration actionne toute la mécanique énergétique. Rappelons que vous devez simplement comprendre que vous actionnez votre pompe, dans le sens de vous mettre à disposition de votre bien-être.

Ensuite vous contractez votre périnée, vous soufflez doucement par le nez (si possible), en laissant votre énergie descendre vers la gorge, les poumons, le ventre, tout en relâchant votre langue collée au palais, vous suivez l’énergie, et la laissez arrivée au périnée.

Là, vous restez un court instant les poumons vides, puis vous relâchez le périnée, et vous commencez à inspirer toujours par le nez, vous recollez alors votre langue en suivant le parcours de l’énergie le long de la colonne vertébrale. Passer au sommet du crâne, vous redescendez par le front et le palais, et vous faîtes le lien avec la pointe de la langue, et vous recommencez.

Le but  n’est pas de se précipiter, mais que cela devienne un automatisme. Sur une inspiration vous sentirez l’énergie monter, sur une expiration, elle redescendra. Tout cela dépendra donc de votre bonne volonté.

Pratiquez la méditation au quotidien

Méditer au bureau

Au départ, cette idée parait farfelue tant on retient l’image d’Epinal du méditant vêtu de blanc, à qui rien ne peut arriver. On imagine donc mal cette même personne assise sur son bureau dossiers sur le côté, les chaussures bien posées au sol, avec ses collègues tout autour qui lui accorde volontiers une pause d’une heure pour recentrer ses chakras …Pourtant aujourd’hui le méditant est dans la vie courante, pas dans un monastère. Le but étant de garder votre lien avec vous-même en toute circonstance.

Accordez-vous des pauses même si elles ne durent pas plus de 5 minutes profitez-en pour vous réhydrater, puis de revenir à vous-même en pratiquant une vingtaine de cycles de respiration de détente. La couleur verte est apaisante, le bleu en revanche vous aidera à vous reposer d’une fatigue mentale.

Rectifiez la posture de votre dos si ce n’est pas la bonne et vérifiez également que vous n’avez pas « verrouillé » vos jambes, bras, doigts et mains.

Quand vous parlez, prenez le temps en inspirant de serrer le téléphone en soufflant puis vous relâcher. Le but étant de forcer le métabolisme sanguin à se réguler, ainsi vous allez être plus présent, disponible et sans projection mentale ou énervements.

Quand vous écoutez, profitez-en pour faire la cohérence cardiaque. Comptez 5 sur l’inspiration, puis 5 sur l’expiration. Ensuite,
branchez-vous sur le son de votre interlocuteur.  

Ce sont des points d’appuis plutôt simples qui vous aideront à méditer même en étant au bureau.

Méditer dans vos activités de tous les jours

N’ouvliez pas de faire un point régulier et de revenir à vous. Cela ne vous  prendra que quelques instants. Il vous suffit de vous brancher sur votre respiration et de faire 5 minutes de cohérence cardiaque. Puis, à la manière s’un scan qui commence du haut vers le bas, vous prenez simplement le temps de ressentir si votre visage est tendu.

Si oui, vous inspirez et soufflez en amenant mentalement votre souffle que vous aurez enrobé d’un sentiment de bien-être, sur les pointes sensibles du visage. N’hésitez pas à y associer le massage des joues, du front, des tempes et des contours des oreilles. Continuez ensuite votre scan sur le buste puis le bassin et les jambes. Massez-les ne serait-ce que quelques instants, cela aidera à les détendre.

Méditer avec un bloc-notes

Prenez quelques instants pour griffonner un papier. A l’aide de ce support laissez votre mental se défouler et se libérer.

Laissez toute les pensées négatives et les nervosités passer sous forme de traits exécutés rapidement ou non, vous pouvez également écrire des mots, faire des pointillez…  Puis quand vous vous sentez plus détendu froissez ou déchirez le papier, jetez le et faite 2 3 cycles de respirations en gardant à l’esprit de passer à autre chose et retournez à vos occupations.

Voilà, vous connaissez maintenant des petites astuces de la méditation alors amusez-vous, gardez le sourire, accordez-vous un temps rien que pour vous, méditez et partage-en les biens faits autour de vous !