Auteurs

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :00377 97 77 62 10

Contacter notre service client

Newsletter

Une bouche en pleine santé









Nous sollicitons chaque jour des dizaines de fois notre bouche. Que ce soit pour manger, parler, boire, il serait en fait impossible de s'en passer. Pourtant elle reste un organe fragile et à besoin de toute l'attention nécessaire à son bon fonctionnement en bonne santé. Ainsi, le mode de vie, les comportements alimentaires le tabagisme et la prise d'alcool sont des exemples de choses pouvant avoir des conséquences sur la santé bucco-dentaire. Nous allons donc voir ce qui se passe dans une bouche en une journée mais également comment se préserver des désagréments de la bouches mais également comment retrouver un sourire digne des stars d'Hollywood. 

24 heures dans la vie d'une bouche

Si l'on comparait notre bouche à un théâtre, on dirait qu'il  joue sans relâche. Les scènes que l'on y monte, en alternance ou de manière concomitante, participent à nos fonctions vitales, principalement la digestion, la gustation, la respiration et la phonation.
La mise e scène est finement orchestrée par notre système nerveux central et les principaux acteurs impliqués (les dents, les os des mâchoires et leurs articulations, la langue, les papilles, les glandes muqueuses mais aussi son écosystème bactérien) jouent un rôle dans cette sphère exposée en permanence au monde extérieur. Comment ces différents acteurs sont-ils protégés? Leur protection est assurée par les "forces de l'ordre" d'exception du système immunitaire qui agissent dans les tissus via le sang et la lymphe mais aussi en dehors, via la salive.

La bonne santé de notre bouche dépend du fonctionnement harmonieux de chacun de ses différents composants. Nos arcades dentaires sont impliquées directement et indirectement dans l'équilibre des fonctions biologiques de notre bouche. C'est pourquoi, en préservant leur santé, on protège l'intégrité de ces fonctions et donc de notre qualité de vie.

Nos dents des organes bien vivants

Parce que les dents constituent avec les os, les seuls tissus durs de l'organisme, on a tendance à penser qu'elles sont robustes et inaltérables... Or, il faut se méfier des apparences ! Les différents tissus qui composent la dent l'émail la dentine, les vaisseaux et les nerfs de la pulpe sont fragiles et sensibles aux agressions. Leur déstructuration est irréversible et peut non seulement mettre en péril notre capital dentaire mais aussi transmettre des infections au reste de l'organisme par voie sanguine.

Comment se forme une carie?

Comme nos muqueuses buccales, l'émail de nos dents est colonisé par différentes espèces bactériennes qui forment un écosystème très protégé de l'extérieur : le biofilm de la plaque dentaire. Ces bactéries résidentes nous protègent contre les bactéries agressives. Alors, pourquoi désorganiser ce biofilm en se brossant les dents. Parce qu'en l'absence de nettoyage, la plaque dentaire ne cesse de croître. En assimilant le saccharose et d'autres sucres provenant de notre alimentation, les bactéries se multiplient. Ainsi, le biofilm se consolide et devient de plus en plus dense. Les bactéries agglutinées à la surface de l'émail se retrouvent dans l'oxygène ; elles libèrent des acides qui ne peuvent s'échapper. La surface de la dent s'acidifie, le PH diminue (Le PH mesure le taux d'acidité). S'il est inférieur à 5,6, la déminéralisation de l'émail commence et une cavité, la carie se forme et s'agrandit insidieusement.

Le pouvoir réparateur de la dentine

Il existe dans les dents des cellules spécialisées, les odontoblastes, qui sécrètent les composants de la dentine lorsque les dents se forment. Ces cellules se trouvent réactivées lorsqu'elles sont confrontées à une déminéralisation de l'émail et de la dent. Dans les cas de caries à évolution lente, ces cellules se mettent à produire une nouvelle couche de dentine légèrement brunâtre qui a pour but de protéger la pulpe de la dent et de freiner l'évolution de la carie.

Retrouvez un sourire étincelant

Eclaircir sans abîmer les dents

On n'éclaircit pas ses dents comme on éclaircirait ses cheveux: les dents sont des organes vivants dont il faut bien évaluer la résistance du bouclier d'émail avant traitement.
C'est le rôle de votre chirurgien-dentiste. Il vérifie l'étanchéité des composites, traite les lésions carieuses puis les obture avec une restauration étanche. Si ces précautions ne sont pas prises, le produit peut s'infiltrer au travers d'une fissure, d'une carie ou bien encore d'un composite mal ajusté et agresser la pulpe de la dent mettant ainsi en péril sa vitalité.
Bien encadrées par votre chirurgien-dentiste, les techniques de blanchiment ne présentent pas de risques. En fonction du type de défaut de coloration de vos dents, il vous orientera vers une procédure d'éclaircissement adaptée à votre besoin: au fauteuil par photo activation ou à la maison avec une gouttière anatomique. Sachez que les éclaircissements répétés risquent d'user prématurément l'émail et d'irriter les muqueuses.
Pour un résultat durable, ne pas manger d'aliments acides ou qui risquent de la différence du blanchiment, les  teinter les dents dans les 15 jours suivant l'éclaircissement. Avant et après le blanchiment, il est préférable d'utiliser; après le brossage avec un dentifrice fluoré, une protection à base de recardent pour renforcer l'émail des dents en calcium ainsi qu'en phosphate et diminuer les sensibilités thermiques.

Eclaircir la dent dévitalisée

La dent dévitalisée ternit et s'assombri petit à petit. Si elle a un émail bien costaud votre chirurgien-dentiste peut l'éclaircir pour éviter de la couronner en mettant en place dans sa couronne un produit libérant de l'oxygène qui va agir sur l'émail de l'intérieur.

Les facettes céramiques : un nouveau sourire "au naturel"

A la différence du blanchiment, les facettes remodèlent le sourire; Elles permettent de modifier la forme des dents et d'en choisir la teinte. La technique est un peu invasive puisque la préparation des facettes se fait dans l'émail et la remplace par une facette de céramique réalisée par un prothésiste à partir d'une empreinte. Puis les facette sont collées définitivement sur la dent. Cette technique permet de corriger les défauts de colorations, les espaces entre les dents (diastèmes) et les silhouettes dentaires inesthétiques afin d’améliorer le sourire en harmonie avec les lèvres et les traits du visage.

Programme de prévention


Pendant la première moitié du XXème siècle, on croyait qu'il suffisait de bien nourrir son enfant pendant la croissance de ses dents pour lui garantir des dents robustes à vie. On sait aujourd'hui que la façon dont on s'alimente quotidiennement a un rôle déterminant sur la santé bucco-dentaire. En effet, la dent vit et son émail entretient en permanence des échanges minéraux avec la salive. L'émail des dents commence à être attaqué à un PH de 5,5, donc tout acide d'un PH inférieur à 5,5 peut favoriser la dissolution de l'émail. Ces attaques peuvent provenir des acides contenus dans les boissons de ceux rejetés par les bactéries nourries avec des sucres et des reflux acides qui remontent de l'estomac, tel le reflux gastro-œsophagien (le contenu de l'estomac à un PH inférieur à 2) ou les vomissements répétés.

Le sucre et les attaques acides = Ennemis n°1

Les sodas, les jus de fruits, les boissons sucrées ou aromatisés sont très riches en sucres simples. Par exemple une cannette de soda contiennent 6 morceaux de sucres, les "colas" sont particulièrement très sucrés et acides. Il faut donc éviter d'en consommer. Le sucre contenu dans le lait et le lactose est moins cariogène. De plus, le lait contient du phosphore, du calcium et de la caséine qui ont une action protectrice contre la déminéralisation. Le processus de déminéralisation débute 15 minutes après l'ingestion et dure entre 40 et 60 minutes. Si l'ingestion est répétée (grignotages), les sels minéraux apportés par la salive auront du mal à compenser la dissolution de l'émail et à colmater les brèches. C'est ainsi qu'une carie pourra se former.

Les huiles essentielles


Ce sont d'excellents remèdes contre les maux de bouche. Délaissées pendant des siècles, leurs vertus sont redécouvertes par les botanistes et chercheurs de la première moitié du XXème siècle. Leur utilisation devient scientifique avec la mise en place de protocoles pour réaliser des tests permettant de confirmer des propriétés connues. Depuis la fin des années 1990 avec la vague du "naturel, zen", elles ont fait leur grand retour dans notre quotidien via les diffuseurs d'arômes d'huiles essentielles pour purifier l'air ambiant, en massage, dans le bain, dans la cuisine (lire Votre santé par les huiles essentielles aux Editions Alpen) .L'action de certaines huiles essentielles comme les clou de girofle ou de la lavande sur les gingivites, les parodontopathies, les aphtes et autres lésions de la muqueuse buccale est, elle aussi bien connue depuis la nuit des temps. Ce sont des produits qui coûtent assez cher, il faut donc bien les choisir. Vous trouverez ici toute une sélection d'huiles essentielles naturelles.

Les bienfaits des vitamines et des polyphénols

En complément des minéraux comme le calcium le phosphate et le fluor, les vitamines sont essentielles pour la santé car elles ne sont pas synthétisées par l'organisme, On les trouve dans notre assiette à condition de bien équilibrer sa composition en protéines, lipides et sucres. Sans oublier bien sur les fruits et légumes frais.

  • Les vitamines C, E, D

 

La vitamine C est la vitamine par excellence.

  1. Elle protège de l'oxydation des tissus
  2. Elle participe à la synthèse du collagène qui entre dans la constitution du parodonte: les os, les ligaments qui articulent la dent avec l'os, les vaisseaux sanguins qui irriguent les dents, les os et les gencives ainsi que les muqueuses qui tapissent la bouche.
  3. Face aux infections qui menacent les muqueuses buccales, elle améliore la mobilité des cellules immunitaires.
  4. Elle facilite l'absorption du fer alimentaire, essentiel au tonus des globules rouges.

 

La vitamine E, en synergie avec la vitamine B à une action antioxydante qui protège la structure lipidique des membranes biologiques des cellules animales et donc, celle de vos muqueuses.

La vitamine D est nécessaire à tout âge notamment pour les os des maxillaires des adolescents. Cependant les besoins en calcium et en vitamine D augmentent pendant le développement pubertaire. Le pic de masse osseuse se constitue pendant cette période de croissance rapide et diminuera tout au long de la vie. C'est pourquoi il faut veiller à ce que l'adolescent bénéficie d'apports calciques de près de 1200 mg par jour et d'une supplémentation en vitamine  pendant l'hiver.


  • Les polyphénols végétaux

Comme  les vitamines citées précédemment ainsi que certains oligo-éléments comme le zinc ou le sélénium, ils ont une activité antioxydante et sont apportés par l'alimentation : ils stabilisent les radicaux libres et luttent contre le vieillissement cellulaire. Ceci se traduit en bouche par de multiples propriétés: Ils peuvent retarder les dépôts de plaque dentaire et donc diminuer le risque de parodontites et de caries. Les principales sources de polyphénols se trouvent dans les agrumes,le thé vert, les pommes, les raisins et le chocolat très peu sucré.