Auteurs

Contactez-nous

Notre service client est disponible 24h/24, 7j/7

Tél. :00377 97 77 62 10

Contacter notre service client

Newsletter

apprenez à vivre vitamines



Le mot vitamine est à la fois magique et mystérieux.Magique car synonyme de bonne santé et de bien-être et mystérieux car leur mode d'action est complexe.Chaque année les chercheurs se rendent compte que les vitamines sont indispensables à la santé. Par exemple, la vitamine B9 a encore prouvé cet année qu'elle était nécessaire à la femme enceinte pour éviter certaines malformations sur son futur enfant.
Les vitamines sont définies par le petit Larousse comme des « substances organiques que les aliments apportent en petite quantité pour assurer une santé normale. Leur absence ou leur insuffisance entraîne des troubles graves. » Il existe treize vitamines essentielles, ce sont des structures chimiques très différentes classées en deux catégories : les vitamines liposolubles qui sont solubles dans les graisses et peuvent être stockées par l'organisme et les vitamines hydrosolubles qui sont solubles dans l'eau et doivent être apportées en permanence.


Les différentes vitamines

La vitamine A (rétinol)

Elle a un rôle essentiel pour les yeux et la vision : elle prévient de la cataracte, aide à la vision nocturne, améliore les symptômes de la rétine pigmentaire et protège contre la dégénérescence maculaire de la rétine. Elle prévient du vieillissement cutané, améliore la qualité des cheveux, des ongles des os et des dents, elle guérit les crevasses et les fesses rouges du nourrisson. Enfin,  elle fait baisser les risque de décès lors d'une rougeole dans les pays du tiers-monde.On la trouve dans l'huile de foie de morue, le foi de veau, le beurre, les œufs cuits, les carottes, les abricots, etc.

  • Carence :  chez l'enfant, il peut y avoir des risques de cécité.
  • Excès : risques d'intoxications qui entrainerait maux de tête, troubles de la peau et parfois même une fragilité osseuse.

 

Le Bêta-carotène (provitamine A)

Il protège du cancer de la prostate chez les hommes qui mangent peu de fruits et légumes et ceux qui sont en surpoids. Il diminue également le risque de cancer chez les buveurs d'alcool. Il protège les artères et diminue les risques d'accident vasculaires cérébraux. Il améliore aussi l'immunité de la peau face au soleil. On la trouve dans les fruits jaune-orange, les légumes verts à feuilles, le piment rouge, les carottes, etc.

  • Carence : risque de vieillissement accéléré.
  • Excès : il n'est pas toxique, la quantité nécessaire se transforme en vitamine A et le reste colore la peau.

 

La vitamine B1(thiamine)

Elle nous permet d'utiliser les glucides apportés par l'alimentation, de métaboliser l'alcool, enfin elle jouerait le rôle du messager chimique dans le cerveau, notamment pour la mémoire.On la trouve dans la levure, les germes de blé, la viande de porc, le pain complet, les fèves, les bananes, etc.

  • Carence : responsable d'une maladie grave : le béribéri. (Les alcooliques peuvent souffrir de déficiences et cela peut entrainer des déficits plus discrets chez les adolescents).
  • Excès : Il n'y a pas de risques, elle est juste éliminée par les selles.

 

La vitamine B2 (riboflavine)

Elle nous permet de produire l'énergie nécessaire à notre organisme à partir de : sucres, acides gras, acides aminés. Elle est notamment apportée par les produits laitiers, la viande et le poisson.

  • Carence : troubles oculaires, de la peau et des muqueuses. Les yeux peuvent devenir sensible à la lumière et plus sujets à la cataracte.
  • Excès : elle peut colorer les urines en jaune.

 

La vitamine B3 (niacine)

Elle permet de fabriquer graisses, cholestérol et hormones. Lorsqu'elle est utilisée sous sa forme d'acide nicotinique elle peut faire baisser le cholestérol et la mortalité coronarienne. On la trouve dans les levures, le foie, les viandes et les poissons.

  • Carence : dans certains pays du monde, cela peut amener la maladie pellagre, qui rend la peau sensible au soleil et crée des inflammations dans le tube digestif, des gonflements, la langue rouge et des douleurs à l'estomac.
  • Excès : des bouffées de chaleur ; des allergies, des pigmentations cutanées ou des atteintes du foie.

 

La vitamine B5 (acide pantothénique)

Elle intervient dans la production d'énergie nécessaire à nos cellules à partir des aliments, elle sert aussi à fabriquer des protéines, des hormones et le messager chimique de la mémoire. On la trouve dans les aliments les plus riches : levure, foie, rognons, champignons œufs, lentilles, laitages, etc.

  • Carence : chute des cheveux, ulcérations cutanées, fatigue et insomnies, douleurs abdominales.

 

La vitamine B6 (pyridoxine)

Elle sert à fabriquer des protéines, des hormones et des neurotransmetteurs. Elle joue aussi un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, de l'asthme, des dysfonctionnements du système immunitaire et même de certaines dépressions. On la trouve dans la levure, le foie, le bœuf, les épinards, etc.

  • Carence : il peut y avoir un risque de problème cardiovasculaire.

 

La vitamine B8 (biotine)

La biotine nous sert à fabriquer des acides gras, à utiliser le glucose et certains acides aminés. Elle peut être prescrite par les dermatologues dans les troubles de la peau et des cheveux et elle semble aussi très importante pour prévenir des malformations du fœtus au début de la grossesse. On peut la trouver dans les levures sèches, le foie, les œufs, les champignons, le riz, les huitres, les bananes, etc.

  • Carence : il n'existe pas de carence chez l'homme, il y a seulement un risque lors d'une alimentation par perfusion ou lors d'exceptionnelles maladies héréditaires ou bien encore chez le nourrisson nourri au lait maternel.
  • Excès : même à forte dose, cette vitamine n'est pas toxique.

 

La vitamine B9 (acide folique)

L'acide folique est un élément essentiel pour la formation du fœtus et joue aussi un rôle très important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et des troubles neuropsychiatriques bénins ou grave (Alzheimer). On peut la trouver dans les levures, le foie de poulet, les épinards, le fenouil, la betterave, le chou, les endives, les haricots, etc.

  • Carence : Chez la femme enceinte et le nourrisson cela peut entrainer de la fatigue, des troubles du sommeil ou bien une anémie. Elle est responsable de malformations chez le fœtus si la mère est carencée. À long terme, il peut même y avoir des risques d'infarctus, de troubles de la mémoire, de certain cancer, de dépression et peut être même de la maladie de Parkinson.

 

La vitamine B12 (cobalamine)

Elle intervient dans la formation de globules rouges, le bon fonctionnement du système nerveux et la prévention des infarctus. On la trouve dans les aliments d'origine animale (viande, œufs, laitage)

  • Carence : risques de fatigue et d'essoufflement, de signes neurologiques et symptômes psychiatriques. À long terme, il existe un risque élevé pour les maladies cardiovasculaires et peut être même la maladie d'Alzheimer.

 

La vitamine C (acide ascorbique)

C'est tout d'abord le principal antioxydant de l'organisme, elle protège nos tissus des dégâts occasionnés par les radicaux libres. Elle renforce les tissus et les os et favorise l'absorption du fer en aidant à se débarrasser des métaux toxiques comme le plomb. Enfin, elle combat les virus, ainsi que les bactéries. On la trouve principalement dans les agrumes mais aussi dans les kiwis, le chou, chou-fleur et le cassis.

  • Carence : les carences modérées entrainent un vieillissement accéléré et les carences graves entrainent la maladie scorbut.
  • Excès : elle peut entrainer des diarrhées chez les individus sensibles.

 

La vitamine D (calciférol)

Elle agit sur les os en régulant le métabolisme du calcium et en favorise sa fixation. Elle régule l'immunité et pourrait prévenir des maladies auto-immunes comme le diabète de l'enfant. Elle possède aussi un pouvoir anti-cancer. On peut se la procurer de deux façons différentes : en prenant le soleil ou bien par l'alimentation dans les poissons gras, le jaune d'œuf et les laitages.

  • Carence : favorise l’ostéoporose et ses fractures. Peut augmenter les risques de cancer de la peau, du sein, du côlon et de la prostate.
  • Excès : des doses trop importantes peuvent entrainer une hypercalcémie avec des nausées, une perte de l'appétit.

 

La vitamine E (tocophérols et tocotriénols)

Elle peut être utilisée pour augmenter le nombre de spermatozoïdes chez l'homme et prévient des maladies cardiovasculaires et du cancer. Son rôle est de protéger les corps gras de l'organisme de l'oxydation. On la trouve dans les oléagineux (noix, amandes) et dans les huiles végétales vierges ou extra vierges (huile de tournesol). 

La vitamine K (phylloquinone et ménaquinones)

Elle est connue pour son action antihémorragique et on sait depuis peu qu'elle aide aussi à fixer le calcium sur les os. On la trouve dans la plupart de nos aliments mais surtout dans les légumes verts à feuilles.

  • Carence : même si elles sont rares, elles peuvent provoquer des hémorragies pouvant entrainer une anémie.

 

Les vitamines : Au quotidien, les situations particulières, prévention de maladies

Les vitamines au quotidien

Si l'on a peur de manquer de vitamines il suffit simplement de manger les aliments vu précédemment, de prendre des compléments alimentaires ou bien en achetant des vitamines en pharmacie comme des médicaments.

Les vitamines sont des nutriments indispensables au maintien de la vie donc les apports journaliers peuvent exclusivement se trouver dans l'alimentation. Cependant il existe des situations (tabac, sport, maladie) ou il est nécessaire d'apporter un supplément en prenant par exemple un complément alimentaire.

Situations particulières

Les personnages âgés se retrouvent très souvent en carence de vitamines. Cela s'explique par la prise de nombreux médicaments, il est donc conseillé de prendre plusieurs vitamines regroupées en un seul complément.

Les femmes enceinte ou allaitantes sont les plus sujettes aux carences en vitamines, il est donc nécessaire pour elles de s'aérer, d'éviter la pollution et faire très attention à l'alimentation.

Les enfants ont besoin de vitamines car leur organisme est en pleine croissance. La vitamine D est capitale et est prescrite par le médecin très tôt.

Les sportifs doit consommer des vitamines, avant pendant et après leurs entrainements afin d'éviter les carences.

Les végétariens ont très souvent des carences, notamment en vitamine B12 puisqu'elle provient exclusivement des produits animaliers. 

Prévention des maladies

En effet la plupart des maladies sont liées à notre mode de vie et à nos habitudes il est donc nécessaire d'éradiquer leurs causes.

Les maladies cardio-vasculaires : elles constituent en France la principale source de mortalité avec les facteurs les plus importants que sont le tabac, l'hypertension, le diabète, etc. Il est donc nécessaire de consommer des vitamines pour améliorer ces facteurs.

Le cancer : il existe des personnes prédisposées au cancer par leur façon de vivre, leurs gènes ou leur profession. La prise de certaines vitamines (D) peut aider pour prévenir des risques de cancer. Lors des cancers déclarés et soignés, il est conseillé de prendre des vitamines C et E qui permettent de mieux supporter les traitements et qui limite la fatigue