Le produit NOM PRODUIT a été ajouté dans votre panier


Déplacements, chômage, conflits familiaux... Les raisons d'être stressé au quotidien ne manquent pas. En effet, 15 à 20% de la population française ainsi que 35% des Européens se disent stressés.Le stress est aujourd'hui devenu psychologique et sournois, car c'est vous qui en faites les frais. Le stress moderne nous amène donc à lutter contre nos hormones et c'est ainsi que ces hormones peuvent provoquer les maladies du stress : infarctus, dépression, maladies, etc.

D'une manière générale, le stress de l'homme est plutôt professionnel, et celui de la femme plutôt familial.


Le stress comment ça marche ?

 

Le stress n'est pas une maladie moderne mais un moyen de défense contre l'agresseur.

On doit le terme « stress » à  un médecin canadien : Hans William Semye qui le désigne comme la réponse et la réaction de l'organisme aux différentes agressions physiologiques ou psychologiques.La réaction physique face au stress se divise en trois temps :

  • La phase d'alarme : Indépendante de notre volonté, c'est la phase  des émotions fortes : la peur, l'anxiété ou bien la colère. Au début le cœur s'accélère puis  les muscles se contractent, la digestion ralentit, le sang rejoint les muscles et le cerveau et la respiration s'accélère.

  • La phase de résistance : L'organisme résiste grâce à l'adrénaline et au cortisol, le corps met en place des mécanismes de défense mais qui cependant vont l'épuiser. C'est une phase d'usure qui peut même voir des         maladies apparaître.
  • La phase d'épuisement : C'est la phase terminale de l'agression, lorsque l'individu est fatigué et qu'il n'a plus de force. Dans cette phase, c'est la fatigue qui domine et c'est ici encore, que des maladies peuvent apparaître comme notamment l'infarctus mais aussi la dépression.

 

La réaction psychologique face au stress se traduit d'abord par une évaluation de l'agent stresseur à savoir : est-ce un défi ou une menace ?

Puis vient ensuite le temps du bilan, le défi : je fais quelque chose d'autre ; la menace : je n'y arriverais pas. L'individu doit ensuite mettre en place une  stratégie d'adaptation en réponse à la situation.

Les hormones sont à l'origine du stress puisque devant un agent stresseur le cerveau va sécréter des hormones qui vont stimuler les glandes surrénales à l'origine de la fabrication d'hormones du stress (cortisol et adrénaline).

L'adrénaline est l'hormone de la peur qui met l'organisme dans un état de tension et d'alerte tandis que le cortisol est l'hormone de l'énergie qui a une action progressive dans le stress et qui augmente l'apport en glucose sanguin et apporte un meilleur fonctionnement cérébral et musculaire.

Le stress affaiblit les défenses immunitaires de l'organisme et empêche  celui-ci de faire face aux bactéries. Le cœur et les vaisseaux sont mis à mal et des pathologies graves peuvent survenir, comme l'infarctus du myocarde, certains cancers mais aussi certains troubles digestifs en tout genre. Mais au-delà des dégâts physiques, le stress peut aussi causer des dégâts psychiques comme une anxiété constante, un changement du comportement de l'individu, une baisse de l'appétit ou de la libido, une dépression nerveuse ou bien encore une fragilisation de la mémoire.

Comment mieux gérer son stress ?

 

Le grand principe de la gestion du stress c'est de se dire que tout changer est possible : il faut donc établir des piliers de réussite comme le fait d'avoir confiance en soi, d'analyser le stress et les solutions, de relativiser, de garder le contrôle sur ses émotions, de ne pas se couper de l'entourage et de changer de vision du monde et d'hygiène de vie.

Identifier les causes réelles du stress : La question essentielle est « Quel a été le facteur déclencheur de ce stress ? » Une fois le stress identifié, il faut  évaluer de quelle catégorie il est (plus ou moins important) et il faut ensuite   se demander si ce stress a vraiment une importance, si il doit vraiment être  placé sur une ligne si importante de notre vie. En somme il faut hiérarchiser les causes du stress pour pouvoir ensuite relativiser.

Il y a plusieurs catégories de stressés, ceux de « l'intérieur », et ceux de « l'extérieur ». Le stressé de l'intérieur est celui qui prend le stress comme quelque chose qui s'abat sur lui et qui dépend de lui. C'est ainsi que ce stressé la peut trouver en lui les ressources nécessaires pour relativiser.

Le stressé de l'extérieur est celui qui pense que la fatalité, le destin et la  malchance s'abattent sur lui et que le stress est la faute des autres. Il n'a  donc pas le contrôle de l'environnement et ne peut donc pas trouver les  ressources pour rebondir ce qui le rend très sensible au stress.  Pour arriver à combattre le stress, il faut donc passer par une phase de  changement de vision du monde et de reprise de confiance en soi pour pouvoir ensuite réussir à positiver. La clé est de se poser les bonnes  questions mais aussi de réussir à canaliser les émotions.

Le stress fabrique du stress et cela devient alors un véritable cercle vicieux. Il ne faut donc pas réprimer ses émotions mais plutôt les faire sortir tout en les canalisant. Comprendre ses émotions permet de faire un travail sur   soi et donc d'évoluer dans la compréhension du stress.

POSITIVER, c'est le mot d'ordre pour sortir du stress et enfin s'épanouir, retrouver l'estime de soi et la confiance perdue afin d'éliminer toutes les pensées négatives. Il faut prendre du recul face aux situations de stress, transformer les préjugés et les pensées négatives en pensées positives pour ainsi se mettre dans de bonnes dispositions psychologiques et évacuer le stress.

Gérer le stress en gérant le temps et le travail, pour cela il faut planifier les  journées à l'avance tout en restant souple, mais tout en respectant ce planning pour ne pas avoir à être stressé lorsque le temps n'aura pas été suffisant pour effectuer ce qui était prévu en une journée.Modifier les habitudes de travail en reprenant le contrôle, en se levant plus tôt et en revoyant les horaires de transports pour ne pas être en  retard et organiser à l'avance tout ce qui peut être organisé.


Les solutions anti-stress

Programme anti-stress

Manger mieux pour stresser moins. En effet, une mauvaise alimentation a tendance à représenter un facteur de stress qui se rajoute aux autres facteurs déjà présents.  Le modèle idéal d'alimentation à suivre serait la diète méditerranéenne, composée de fruits et légumes, de poisson et de céréales. Il ne faudrait donc pas abuser des produits laitiers, de la charcuterie et des aliments gras.
Et il faudrait par-dessus tout éviter de compenser le stress par la nourriture et en particulier le sucre, qui grâce à    la sérotonine envoie un message au cerveau qui le rassure et l'apaise  mais qui entraine chez les très grands stressés une prise de poids plus ou moins importante.

Il existe cependant des aliments dit « anti-stress » qui diminuent les quantités d'adrénaline produites comme le magnésium, la taurine, la vitamine B6 qui sont des composants surutilisés par le stress et qu'il faut donc consommer pour réduire les risques de stress.

Apprenez à changer vos habitudes de vie. Il faut parvenir à se défaire des modérateurs de stress que sont l'alcool, le tabac et le café. En effet, ils calment le stress seulement en apparence et pendant un temps très court. L'alcool entraine un appauvrissement de l'organisme en vitamines qui protègent le stress, il est très calorique et diminue la concentration. Le tabac lui est utilisé pour soulager les tensions ou pour augmenter la concentration, mais ce n'est pas une bonne solution puisqu'il s'agit d'un produit qui conduit à la dépendance sur le long terme.

Enfin, le café augmente la sécrétion d'adrénaline et de cortisol il est donc recommandé de ne pas trop en consommer. N'abusez pas non plus des médicaments qui, comme le tabac peuvent rendre dépendant. Prenez soin de votre sommeil, qui peut être à la fois cause et conséquence du stress, il s'agit d'un paramètre important à régler   pour lutter contre le stress.

C'est en dormant que l'organisme récupère et se recharge, comme pour tout le reste il s'agit d'un cercle vicieux, le stress entraine un mauvais sommeil qui entraine la fatigue qui entraine elle-même le stress. Il n'y a pas de sommeil idéal, tout dépend des  personnes puisque certaines se contentent de 4h et d'autres ont besoins de 8h, c'est donc avant tout le bien-être de votre personne qui prime.

 Les plantes

stress et plantes

Il existe des plantes comme la valériane, la passiflore ou encore l'escholtzia qui aident à réguler le sommeil en provoquant un état de bien-être.En matière générale de stress, les plantes aident et permettent de lutter contre les symptômes de l'anxiété, comme l'aubépine, la mélisse.

Et dans des cas plus sérieux, le millepertuis a déjà prouvé son effet anti-dépresseur. Pour lutter contre la fatigue et diminuer les tensions musculaires, les plantes se mettent aussi au service de notre future forme.

En effet, le ginseng, l'avoine, la rhodolia et le romarin ont prouvés leurs effets sur l'aide au sommeil, la lutte contre l'insomnie, l'aide aux performances intellectuelles et physiques ainsi que le surmenage.

 Les Loisirs

Gérer son stress avec les loisirs

Les loisirs, le sport, les émotions positives sont des bons moyens pour  recharger les batteries et mettre son organisme au repos, sortez, faites du  sport, bouger, cultiver vos relations sociales pour être dans un bon état  d'esprit et finir par stopper le stress.




 La relaxation personnelle


Pratiquez la relaxation corporelle, le yoga ou la méditation. En effet, cela améliore nettement les signes du stress et vous permet ainsi de retrouver votre bien-être et de reprendre le dessus. Apprenez aussi à  mieux respirer car si le stress peut affecter votre respiration, l'inverse est tout aussi possible. Mieux respirer vous permet d'agir sur vos émotions.

En somme mieux respirer, c'est moins stresser. Le yoga et la méditation sont des disciplines fondées sur la concentration et l'écoute du corps qui modifient les réactions hormonales et permettent donc la maitrise de soi.

Pour finir, les médecines énergiques sont des solutions, qui sans vouloir et guérir le stress, constituent une aide qui en atténue les symptômes et favorise le bien-être et la relaxation. (comme le Shiatsu, l'acupuncture, la réflexologie plantaire ou bien la kinésiologie.)